Et voilà, première coupure

Bête en plus… même pas en faisant mon canard ou une duxelle… non non…. Première coupure en rangeant mes couteaux… Shame on me!

5 thoughts on “Première blessure de guerre

  1. Chère Nathalie,
    C’est bien joli tout ce fatras gastronomique, quoique ça me mette un peu en rogne avant d’aller à la cantine, avaler mes oeufs-mayonnaise et mon steak hâché façons charbon de bois dessous et tartare dessus… passons.
    Mais que tu nous reviennes esquintée est tout à fait inenvisageable.
    Tu crois qu’on gratte les propales sans les doigts ici ?! Qu’on a les moyens de t’offrir un assistant coquin à la mode Chewbac’Michel ?
    Je te remercie d’utiliser à l’avenir des couteaux en plastique (ma p’tite Lou t’en envoie par la poste, tout droit sortis de sa meilleure dinette).
    M. Bocuse recevra par ailleurs copie de ce courrier dans les meilleurs délais,
    Cordialement et en te remerciant d’avance pour ta compréhension,
    Olivier

    Répondre
  2. surtout que, si tu es toute cassée, on ne pourra pas tester, et ça aussi c’est inenvisageable !
    bises et continue comme ça, j’adore! (sauf les coupures, of course)

    Répondre

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis